MONDE / Nos données montrent les efforts entrepris en gestion plus responsable des chaînes d’approvisionnement internationales commencent à porter leurs fruits

13 septembre 2017 by EcoVadis

La toute première édition de l’indice Performance/Risque Ecovadis est basée sur l’observation fine des performances RSE de plus de 20 000 entreprises dans le monde et leur évolution entre 2015 et 2016.

Nouveau cap en volume de données traitées, nouvel indice EcoVadis !

 

Au bout de 10 ans d’existence, notre plateforme d’évaluation et d’amélioration de la performance sociale et environnementale des acteurs des chaînes d’approvisionnement mondiales vient d’atteindre le rythme de près de 20 000 évaluations RSE de fournisseurs par an sur plus de 144 pays. Suite au rapprochement avec RDC cet été, nos équipes et nos systèmes traitent à présent quotidiennement plus de 2 500 sources d’information.

 

Ce volume de données est désormais suffisant pour créer un indice des performances RSE des chaînes d’approvisionnement internationales et des niveaux de risques associés. La première édition de l’indice Performance/Risque Ecovadis (Global CSR Risk and Performance Index) s’appuie sur un échantillon de 20 488 entreprises de 10 secteurs d’activité réparties sur 3 zones dans le monde, Europe, Amériques, et AMEA (Afrique, Moyen-Orient et Asie). 80% des entreprises sont des PME/ETI (moins de 1000 salariés).

 

L’INDICE PERFORMANCE/RISQUE ECOVADIS : Comment ça marche ?

 

Environ 800 000 points de données de 20 000 entreprises sur les années calendaires 2015 et 2016 ont été utilisés. Les entreprises ont été évaluées sur 21 critères regroupés en 4 thèmes couvrant tous les standards internationaux liés aux enjeux Achats Responsables : environnement, social, éthique des affaires et maîtrise de la chaîne d’approvisionnement.

 

Outre les quatre notes par domaine, une note globale de 0 à 100 est attribuée à chaque entreprise en synthèse. Un score de 25 et plus représente une approche RSE partielle, avec quelques mesures et engagements; un score de 50, une couverture moyenne des enjeux liés aux achats. A contrario, un score de 75 et plus récompense une approche RSE adaptée aux enjeux auxquels l’entreprise est confrontée du fait de sa taille, de son secteur d’activité et de ses implantations géographiques. Un score proche de 100 récompense une approche RSE structurée et quantifiée, un reporting détaillé et des pratiques innovantes. A peine 50 entreprises dans l’échantillon mondial sont dans ce cas…

 

Les premiers grands enseignements en avant première

 

Si l’on observe une nette progression entre 2015 et 2016 des performances RSE des fournisseurs, le score moyen mondial -que ce soit pour les PME/ETI ou les Grandes entreprises- se situe “seulement” à 44/100. De nombreux progrès doivent encore être réalisés pour maîtriser l’ensemble des risques éthiques, environnementaux et sociaux liés aux approvisionnements.

 

Au niveau mondial, le taux d’amélioration moyen des performances RSE des PME/ETI est de +14.9% et de +12.3% pour les grandes entreprises. Les plus forts taux de progression entre 2015 et 2016 sont observés sur les fournisseurs basés sur la zone AMEA (Afrique, Moyen-Orient et Asie). Mais cette zone contient aussi le plus de fournisseurs ayant eu en 2016 un score inférieur à 25 (13% en 2016 contre 4% au global).

 

Sans surprise, les fournisseurs européens sont loins devant les fournisseurs dont le siège social est basé dans la zone Amériques ou AMEA (Afrique, moyen orient et Asie).

 

Le score moyen des Grandes Entreprises basées en Europe est de 49 contre 40.5 pour la zone Amériques et 38.2 pour la zone AMEA. La même tendance est observée sur les PME/ETI avec le meilleur score de 47.2 pour celles basées en Europe contre respectivement 42.2 et 39.1 pour les zones Amériques et AMEA.
Ce décalage Europe/Reste du Monde est à rapprocher du comparatif de la performance RSE des entreprises françaises avec celle des pays de l’OCDE et des BRICS (Édition 2017 de l’étude EcoVadis / LE MÉDIATEUR DES ENTREPRISES). Les entreprises françaises se hissaient alors à la 4ème place mondiale et se classaient devant les entreprises situées dans les BRICS et dans l’OCDE sur les thèmes environnementaux et sociaux.

post-02

 

L’indice RSE Ecovadis permet une lecture par niveau d’exposition aux multiples risques éthiques, sociaux et environnementaux. Nos équipes ont traduit les quatre niveaux de performances RSE en trois niveaux d’exposition au risque : risque élevé pour tout score inférieur à 25/100, risque moyen pour un score entre 25 et 45, risque faible pour tous ceux qui sont à plus de 45/100.

 

Un niveau de risque RSE faible pour plus de la moitié des fournisseurs évalués en Europe

 

Sur les trois zones étudiées dans le monde, les fournisseurs à risque RSE faible basés en Europe sont deux fois plus nombreux que les fournisseurs de la zone AMEA et supérieurs à ceux de la zone Amériques. 61% des entreprises européennes évaluées en 2016 présentaient un niveau de risque RSE faible, contre respectivement 35% (AMEA) et 42% (Amériques). Aucune des entreprises évaluées sur la zone Europe ne présentait un risque élevé.

 

Au niveau mondial, sur les 10 secteurs étudiés, le plus fort taux d’entreprises à risque RSE faible s’observe sur les PME/ETI du secteur de la Construction : 61%. Du côté des Grandes Entreprises, l’industrie manufacturière légère et le secteur financier et de conseil aux entreprises contiennent respectivement 56% et 51% de fournisseurs à risque RSE faible.

 

post-04

 

Un processus de création de valeur qui s’ancre sur toute la chaîne d’approvisionnement grâce au dynamisme du tissu PME/ETI.

 

A score global égal, les plus forts taux de progression sont observés sur les PME/ETI et non sur les Grandes Entreprises. Cette progression rapide en performances RSE de l’essentiel (80%) des entreprises fournisseurs, assure des effets à long terme. Le processus de création de valeur s’ancre bien sur toute la chaîne d’approvisionnement, la responsabilisation des PME/ETI sur les sujets sociaux, environnementaux et éthiques pouvant s’expliquer par de multiples facteurs (recherche d’avantage compétitif, adaptation à la demande des clients, nouvelles réglementations, meilleure maîtrise de leurs propres fournisseurs…)

 

Des scores différents par secteur et par taille d’entreprise et par domaine

 

Les meilleurs scores sur les 10 secteurs d’activité étudiés en 2016 sont respectivement de 47/100 pour les PME/ETI et de 46,2 pour les Grandes Entreprises (1 000 salariés et +).

 

table-01

 

Enfin, l’indice Performance/Risque EcoVadis donne aussi accès à des résultats sectoriels regroupés par grands enjeux liés aux achats : environnement, social, éthique et maîtrise de la chaîne d’approvisionnement.

 

Environnement : le meilleur score est détenu par les grandes entreprises de l’industrie électronique (51.6). Au sein des PME/ETI, c’est le secteur de l’industrie Agroalimentaire qui performe le plus en 2016 avec un score de 50.2 sur la maîtrise des enjeux environnementaux. A noter, les entreprises de l’industrie manufacturière, quelque soit le domaine et la taille, affichent des scores sur l’environnement tous supérieurs à la moyenne mondiale en 2016.

 

Social : les PME/ETI du secteur de la construction se distinguent sur les pratiques du travail, de santé et de sécurité des travailleurs et de respect des droits de l’homme (50.3). Du côté des Grandes Entreprises, le Secteur financier et de conseil aux entreprises se distingue avec un score de 47.3.

 

Ethique des affaires : le meilleur score observé de 45.9 se situe sur les PME/ETI du secteur des technologies de l’information et de la communication.

 

Chaîne d’approvisionnement : en matière de connaissance et de maîtrise des risques RSE de ses propres fournisseurs (profondeur), le meilleur score est détenu par les PME/ETI du secteur agroalimentaire avec un score de 41.9. Parmi les grandes entreprises, c’est l’industrie manufacturière légère qui performe le plus (41.4).

 

***

 

L’exploitation des données ne fait que commencer ! Economie circulaire, maîtrise des enjeux environnementaux, protection des données et cybersécurité, impact des lois récentes telles que le Bribery Act sur les préventions de toute forme moderne d’esclavage font partie des recherches menées par nos équipe DATA.

 

Chaque année, l’indice Performance/Risque EcoVadis continuera de mesurer et suivre finement les progressions des entreprises sur les Achats Responsables et les traduire en niveau d’exposition aux risques RSE. C’est un nouvel outil pour accompagner les dirigeants dans leurs décisions et leurs pratiques managériales : 50 à 70% des impacts des entreprises sur la société et l’environnement sont liés à leur chaîne d’approvisionnement.

 

Tous les résultats sont dès à présent disponibles ici. (document en anglais)